L’histoire démarre en 2005 avec le Crédit Mutuel qui se lance dans la commercialisation d’offres de téléphonie grâce à son offre NRJ Mobile.

Toutes les autres banques s’y mettrons jusqu’à LaPoste.

Mais l’arrivée de Free mobile en janvier 2012, va rebattre les cartes puisque ces canaux de distribution de « second choix » n’ont pas l’énergie suffisante pour contrer la puissance de Free mobile.

Stéphane Richard : « J’observe, depuis plusieurs années, que ces dernières viennent dans les télécoms. Je suis donc très détendu sur le fait qu’un opérateur télécoms fasse de la banque. La concurrence, c’est très bien, mais pas uniquement dans le secteur des télécoms ».

Orange aimerait devenir…une banque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *